Jean-Luc Darbellay

Jean-Luc Darbellay

Jean-Luc Darbellay

D’abord formé au Conservatoire de Berne (clarinette), Jean-Luc Darbellay se perfectionne auprès de Pierre Dervaux (direction), et d’Edison Dénisov (composition). Ensuite il travaille avec Cristóbal Halffter, Heinz Holliger, Klaus Huber et il suit les cours de Pierre Boulez à l’IRCAM. Outre ses tâches de direction et d’animation de festivals (ainsi les World New Music Days en Suisse et le festival „l’art pour l’Aar“), son oeuvre de créateur est considérable; elle touche à tous les genres de l’opéra aux oeuvres pour choeur et grand orchestre et aux formations de chambre. Il crée l’Ensemble ORION avec son fils Olivier Darbellay, corniste et sa fille Noëlle-Anne Darbellay, violoniste. En 1992 il collabore à Pérouse avec John Cage lors de son dernier séjour en Europe. La même année il crée avec son épouse Elsbeth Darbellay la pièce Lebenslauf de György Kurtág à Witten, dans le cadre du festival du WDR. Jean-Luc Darbellay reçoit régulièrement commande des grandes Radios, dont Radio France, la Radio de Leipzig (Requiem pour solistes, choeur et orchestre, repris par le festival de Lucerne en 2010) et la CRPLF. La Radio Suisse Romande lui fait commande de Oyama, créé par l’Orchestre de la Suisse Romande. La même formation exécute en 2010 Dernière lettre à Théo. Il est joué dans le monde entier, de Leipzig à Moscou, de Luxembourg à Yokohama, de Vienne à Hongkong… Ses oeuvres (éditées chez Ricordi Munich) ont fait l’objet de nombreux enregistrements, dont “a portrait“ chez Claves remarqué par l’académie Charles Cros, ainsi qu’un „Musiques Suisses – Grammont Portrait“ avec des oeuvres de musique de chambre.
Il est compositeur en résidence 2011/12 auprès de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Cosmos pour multipercussion et orchestre (une commande de la RTSR et de l’OCL) est créé par Evelyn Glennie sous la baguette de Pascal Rophé à cette occasion. En 2012 il est compositeur en résidence lors du festival les „Sommets musicaux“ de Gstaad.
En 2005 l’état français l’a fait chevalier de l’ordre des arts et des lettres.

Ecouter l’entretien avec Arnaud Merlin (France Musique 2017)

www.jean-luc-darbellay.ch

L’association Mémoires Sonores travaille actuellement sur la réalisation d’un projet artistique Franco-Suisse.

En effet, le Festival L’art pour l’Aar, à Berne a invité la pianiste Brigitte Trannoy-Petitgirard et François Veilhan, flûtes, pour un récital le 6 décembre 2017 en soirée.

L’Alliance Française était partenaire du projet.

L’originalité de ce récital est qu’il est consacré entièrement à une rencontre de compositeurs d’aujourd’hui, Suisses et Français. D’une part Jean-Luc Darbellay, Pierre-André Bovey, Markus Hofer et Hans Eugen Frischknecht, de l’autre Roger Tessier et Henri Dutilleux.

Certaines pièces ont été écrites à l’intention du duo François Veilhan / Brigitte Trannoy-Petitgirard.

Des esthétiques très variées se croisent et donnent une étonnante palette de sonorités, de langages et d’idées à ce programme.
A Berne, une présentation au public de ce concert par les compositeurs eux-mêmes permettait de mieux comprendre les sources d’inspiration des oeuvres. Celles-ci peuvent se trouver aussi bien dans la mythologie Grecque, la préhistoire, Paul Klee, Dallapiccola, les Haïkus japonais….

Ce récital, du reste, vient dans le mouvement d’autres actions à Paris qui nous ont rapprochés de Jean-Luc Darbellay et de Roger Tessier notamment, compositeurs dont la renommée dépasse les frontières. Saison Dialogue au Présent à Paris en février 2017, compositeur invité Jean-Luc Darbellay.

Le concert étant préparé, l’Association Mémoires Sonores voudrait le proposer clés en main à Paris ou une autre ville en France; nous cherchons un parrainage, un partenariat. En effet les acteurs de ce moment musical – créateurs et interprètes – seraient heureux que le volet Français permette de jouer pleinement le jeu de la rencontre culturelle entre la Suisse et la France.

Nous avons d’excellents documents sur ce récital : compte-rendu approfondi de la soirée à Berne, rédigé par le directeur du Festival L’Art pour l’Aar, et enregistrement intégral du concert. Nous les tenons à disposition.

Festival L‘ART POUR L’AAR, Berne soirée du 6 décembre 2017, commentaire de Jean-Luc Darbellay :

« Magnifique, le concert offert par le festival « l’art pour l’Aar » au public bernois et, en particulier, aux membres de l’Alliance française de Berne. François Veilhan (flûtes) et Brigitte Trannoy-Petitgirard (piano) ont présenté un programme franco-suisse très intéressant, comprenant du côté français la magnifique sonatine de Henri Dutilleux, merveilleusement interprétée, et une oeuvre exquise de Roger Tessier « Trois haïkus » sur des textes de Michel Passelergue pour flûte et piano…. »

Lire la suite dans la rubrique presse…

Berne l'Art pour l'Aar

Jean-Luc Darbellay DAP