Alain Fourchotte

Alain Fouchotte

Alain Fouchotte

Eléments biographiques (Ressources Cdmc)

Compositeur français né le 19 juin 1943 à Nice.

Parallèlement à un cursus littéraire, Alain Fourchotte étudie la musique au Conservatoire de Nice.

À sa pratique de la flûte vient s’ajouter celle de la composition, auprès de Mario Vittoria.

Titulaire du Grand Prix de composition de la ville de Nice en 1975, il se perfectionne auprès de György Ligeti, Mauricio Kagel et Christóbal Halffter à Darmstadt.

Une bourse du ministère de la Culture lui permet de poursuivre son expérience à l’étranger aux côtés de Franco Donatoni (Sienne, 1980).

De 1977 à 1981, l’intérêt d’Alain Fourchotte pour la musique contemporaine le conduit à présenter et à diriger des concerts spécialement dédiés à ce type de répertoire.

Il collabore également au Centre international de recherche musicale (CIRM) et au festival MANCA entre 1978 et 1983.

Maître de conférence à l’université de Nice dont il dirige par ailleurs la section de musique de 1996 à 2001, Alain Fourchotte est l’auteur d’un catalogue comprenant près de cent-trente œuvres, qui recouvrent tous les genres, de la musique soliste à l’orchestre (Sillages, 1989-1993), sans oublier le répertoire vocal (Altitude de l’eau, 2011) ainsi que les musiques de chambre et d’ensemble (Quatre reflets pour clarinette et piano, 1975).

Son langage s’est progressivement émancipé du post-sérialisme pour explorer d’autres dimensions. Le théâtre musical, l’exploration des techniques électroacoustiques et des micro-intervalles, l’application à la musique de certains modèles littéraires ou picturaux, la recréation sonore de notre environnement quotidien et l’attachement aux potentialités du matériau comptent parmi ses principaux axes de travail.

Voir le site d’Alain Fourchotte

En 2010 Alain Fourchotte vient écouter le récital flûte seule donné par François Veilhan à Nice organisé par l’académie « Ars Antonina ».
Il lui demande de regarder attentivement ses partitions pour flûte.
François Veilhan est tout de suite frappé par une écriture dépouillée, singulière, intégrant les nouvelles possibilités acoustiques de la flûte, à des événements, des gestes toujours tendus par un cantabile renouvelé.
Il propose au compositeur une version des « Aphorismes » (initialement composés pour flûte en ut, piccolo, flûte alto et flûte basse) adaptée à la flûte en ut et à la flûte alto.

Il l’interprète dès 2012 au grand théâtre de l’Université de Bogota, aux Rencontres Contemporaines du château de Saint Auvent.
A Nice (auditorium de la Bibliothèque Louis Nucéra) et à Menton (musée Jean Cocteau) Alain Fourchotte dessine des projets entre flûtes (François Veilhan), voix récitante (François Veilhan) poésie et images (avec des textes de René Char et Jean-Louis Maunoury, des images du peintre Jean Villeri et de Jean Cocteau, des œuvres musicales de Bach, Quantz, Debussy, Varèse, Fourchotte).
En 2012 toujours, l’ensemble Campsis crée dans le cadre de la saison Ars Antonina à Nice son quatuor de flûtes « For four ».
Un récital à l’église des Blancs Manteaux à Paris autour des « Aphorismes » est enregistré (cd disponible).

En 2013 François Veilhan et la pianiste Brigitte Trannoy-Petitgirard reprennent la partition d’Alain Fourchotte « Opus 40 » lors d’un Dialogue au Présent à Paris. François Veilhan crée également sa nouvelle pièce pour flûte alto « Epitomé ».
Le Musée Bonnard invite « Coup de cœur avec François Veilhan », récital imaginé en relation avec des œuvres d’Henri Matisse et de Pierre Bonnard au cours duquel l’interprète crée une nouvelle œuvre d’Alain Fourchotte évoquant l’univers d’Henri Matisse.
Plusieurs récitals en hommage à l’écrivain Charlotte Delbo sont également l’occasion de faire découvrir les pièces d’Alain Fourchotte.

En 2015, le concert spectacle « Matisse ce vivant » (Raphaëlle Gitlis comédienne, images et conception de l’espace Dominique Aru, François Veilhan flûtes) invité aux Nuits de la Fondation Maeght à Saint Paul de Vence intègre la pièce de d‘Alain Fourchotte en hommage à Henri Matisse aux côtés de pièces de Dominique Lemaître, Arnaud Petit, Charles Koechlin, Debussy, Bach.

2016, l’Espace Philomuses à Paris accueille «Désir demeuré Désir» portraits croisés de compositeurs, poètes, plasticiens, avec Armel Veilhan récitant, François Veilhan flûte, Brigitte Trannoy-Petitgirard piano. Une des deux parties est consacrée à Jean Villeri et René Char avec des œuvres musicales d’Alain Fourchotte (ce concert spectacle est aujourd’hui proposé à divers partenaires).
Un projet de CD des œuvres d’Alain Fourchotte est en cours.